Un  peu partout en francophonie, des assemblées des communs sont en train d'émerger.

Les assemblées sont constituées à l’échelle locale des « porteurs de communs » que sont par exemple les tiers-lieux, les jardins partagés, les projets d’habitat coopératif, une foncière comme « Terre de Liens », des monnaies complémentaires, les producteurs et diffuseurs d’œuvres du domaine public, les développeurs de logiciels libres, une épicerie coopérative, un fournisseur d’accès à Internet associatif et citoyen, une régie de quartier, une conciergerie solidaire, un dispensaire social, une université populaire…

Sur le même thème

Share

Crédits : cette description peut être tirée pour tout ou partie du site relayé. Merci de vérifier la source avant de l'utiliser.