Quand nous avons décidé de développer une offre éditoriale payante tournée vers le journalisme de solutions, beaucoup ont écarquillé grand les yeux. Soit par interrogation ne comprenant pas très bien le concept voire l’utilité. Soit par curiosité, car la promesse d’un journalisme de qualité, au long cours travaillant sur des problèmes de fond, était plutôt enthousiasmante. Bref, c’était un pari et il était loin d’être gagné d’avance. Un an (déjà) après le lancement de cette offre bichonnée par Benoit Raphaël, plus personne ne se pose la question de ce positionnement éditorial. Le nombre d’abonnés a bondi (+ 70% en un an), la rubrique “Solutions” s’affiche en grand (et en jaune) sur les home page de nos sites et il n’est pas rare que ces reporters “différents” infusent cet esprit dans les pages du journal.

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Damien Allemand

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.