Le 20 septembre prochain, 40 journaux du monde entier vont participer au Journalism impact Day. Lors de cet évènement organisé par la plateforme d’information Sparknews, ces journaux vont publier dans leurs pages des nouvelles relatant des initiatives innovantes et positives s’inscrivant dans une mouvance plus vaste : l’émergence du journalisme d’impact ou constructif.

Sparknews est une plateforme de contenu d’information positive, née en France, mise à la disposition des journalistes et des citoyens. Le fondateur du site internet, Christian de Boisredon, explique : « Notre mission est de partager les solutions et de travailler avec les médias pour qu’ils parlent plus souvent de ce qui marche, plutôt que de se focaliser sur les problèmes. » Et des solutions, il y en a plein selon Sparknews. La plateforme regroupe actuellement 1800 vidéos qui dévoilent des initiatives sur des enjeux variés tels que l’accès à l’eau, l’alimentation ou encore l’amélioration des conditions de travail.

Le mouvement est international. En France, l’ONG Reporters d’Espoirs fourni depuis dix ans du contenu constructif aux médias. Tandis que le web magazineCourant Positif, né en février 2013, ne publie que des bonnes nouvelles : invention du plastique d’algue biodégradable, impact d’une campagne de crowdfunding sur des paysans indiens, bénéfices d’un programme d’accès à la lecture sur des prisonniers brésiliens, etc. Même chose au Royaume-Uni où 25 000 exemplaires du journal PositiveNews sont distribués quatre fois par an, en plus des articles en ligne. Enfin, au Danemark, la formation en journalisme positif, proposée par Catherine Gyldensted à la Danish School of media, connaît un grand succès.

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Maëlle Besnard

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.