L'économie collaborative repose sur le fait de privilégier l'usage d'un bien, à sa propriété. Vous n'avez pas de voiture mais chaque fois que vous en avez besoin vous en louez une à un particulier, sachant que nos voitures passent le plus clair de leur temps au parking. Pour stimuler cette nouvelle économie on nous promet depuis plusieurs mois un texte législatif - la loi Noé - qui servira, notamment, a mieux encadrer l'économie collaborative. D'emblée il est légitime de se demander comment prétendre bénéficier de nouvelles opportunités de croissance tout en commençant à vouloir les brider par des contraintes réglementaires et fiscales qui font aujourd'hui le malheur de l'économie française ? On comprend déjà la volonté du législateur et une partie du patronat de chercher un Yalta législatif qui permettrait de mettre sous contrôle l'économie numérique.

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Edouard Dumortier et Stanislas de Bentzmann

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.