Issues des mouvements altermondialistes et écologiques, les monnaies locales complémentaires (MLC) séduisent de plus en plus les Français. A quoi servent-elles ? Pourquoi essaiment-elles aux quatre coins de la France ? Décryptage.

On les dit parfois « sociales », « parallèles » ou « solidaires »… Mais qu’elles soient créées à l’échelle d’un quartier, d’une ville ou d’une communauté d’agglomérations, les monnaies locales reposent toutes sur le même principe. L’idée ? Proposer une monnaie complémentaire à l’euro, émise et gérée par les citoyens, qui n’a pas de cours légal et n’est pas soumise à la spéculation.

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Alice Dubois

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.