COMPRENDRE #FAIRLYSHARE EN 10 LIGNES

Tapez "Tour Eiffel" sur Google. Le premier contenu que vous trouvez vient de Wikipedia, et il est noyé au milieu de liens sponsorisés. Google monétise donc des biens communs à son profit. C'est légal, mais pas durable.

Si Wikipedia était sous licence #FairlyShare, Google devrait partager équitablement ce profit avec chaque contributeur de l'article sur la Tour Eiffel.

Ce principe a été établi il y a 50 ans par le Traité de Rome de 1961. Depuis, les radios doivent rémunérer les auteurs-compositeurs, dont elles diffusent la musique, au travers d'organismes de collecte. #FairlyShare est une forme modernisée de ce principe, qui étend le statut des auteurs aux contributeurs, celui des radios aux exploitants des communs, et qui remplace la clé forfaitaire de répartition par des algorithmes d'analyse des traces des contributions.

Sur le même thème

Share

Crédits : cette description peut être tirée pour tout ou partie du site relayé. Merci de vérifier la source avant de l'utiliser.