Pourquoi mettre nos vieilles Titines à la casse quand on peut les faire entrer dans le XXIe siècle ? C'est le pari des quatre fondateurs français de Ian Motion, qui promettent une économie de 6 à 8 tonnes de CO2 par véhicule.

Créée en juin dernier par quatre ingénieurs de l'industrie automobile, Ian Motion – c'est son nom – a l'ambition de "donner une seconde vie aux véhicules afin d'éviter leur mise à la casse", explique Laurent Blond, l'un de ses cofondateurs. Pour lui, jeter une voiture fonctionnelle afin d'acheter un véhicule électrique n'a "aucun sens d'un point de vue écologique" car la fabrication de ce dernier émettra entre 6 et 8 tonnes de CO2, sans compter le gaspillage de matériaux.

Lire l'article complet de WeDemain...

Sur le même thème

Share

Crédits : cette description peut être tirée pour tout ou partie du site relayé. Merci de vérifier la source avant de l'utiliser.