La mobilité a changé. La manière d’innover a changé. Il est urgent de compléter les dispositifs de soutien à l’innovation pour répondre aux nouveaux défis : comment faire levier du numérique et aider les start-up à faire évoluer l’ensemble de l’écosystème ? Comment fédérer ces acteurs autour de la nouvelle filière industrielle des mobilités ?

L’innovation ne s’impose plus. Elle ne se déclare plus. Elle se constate, dans l’adoption massive par le marché d’une technologie, d’un service ou d’un usage. Le secteur des mobilités n’y échappe pas, avec le succès de startups comme Uber, Blablacar ou Tesla, non-issus des filières traditionnelles. Ce changement de paradigme nécessite d’adopter une approche plus modeste et plus résiliente de l’innovation.

Pour les acteurs traditionnels la question n’est plus : “Comment lutter contre les changements et défendre nos positions ? », mais “Comment apprendre nous aussi à inventer des services de mobilités qui soient adoptés par nos futurs clients ?”.

Le dispositif proposé suite à cette étude n’a pas vocation à être exhaustif ; il s’agit ici d’une esquisse. Il complète les dispositifs existants sans les concurrencer. Le dispositif décrit est un prototype qu’il conviendra de travailler avec tous les acteurs de l’écosystème pour qu’ils se l’approprient intégralement et qu’il s’auto-réalise. Les liens, les connexions et les réseaux qui seront mis en œuvre seront tout aussi importants que les ressources elles-même. Ils légitimeront ce nouvel espace d’action et de création.

Une nouvelle culture de l’innovation en France est appelée de tous les vœux. Le secteur des "nouvelles mobilités", au croisement des modes de vie et de la technologie, peut en être le fer de lance tant il touche à la fois nos vies quotidiennes, nos territoires et nos industries. C’est une chance qui se présente pour les citoyens, pour les entrepreneurs et pour l’Environnement.

La Fabrique vise à maximiser les chances de succès des innovations de rupture sans assurer de soutien financier direct aux projets. La Fabrique apporte des ressources organisées (territoire d’expérimentation, réseau, conseils, moyens d’essais/calculs/prototypage, données, etc.) aux entrepreneurs de groupes industriels ou de startups. Elle offre de surcroît aux territoires un partenariat pour introduire des innovations à même d’opérer des transformations de leur paysage de mobilité.

La Fabrique des Mobilités intervient ainsi comme le premier accélérateur dédié à un écosystème industriel en mutation. La Fabrique s’appuie sur les structures d’accompagnement existantes (incubateur, accélérateur, etc.) pour augmenter les chances de succès des meilleurs projets, renforçant ainsi l’ensemble de l’écosystème. Plusieurs dizaines de projets sélectionnés pourront être accélérés tous les ans. L’activité des entrepreneurs et des partenaires utilisant les ressources de la Fabrique permettra de générer des “communs”. Ces communs seront capitalisés, augmentant à leur tour l’attractivité et la performance de la Fabrique.

Le wiki : http://wiki.lafabriquedesmobilites.fr

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Gabriel Plassat

Crédits : cette description peut être tirée pour tout ou partie du site relayé. Merci de vérifier la source avant de l'utiliser.