Comment un projet peut-il être ouvert à tous ?
Il peut sembler étrange que des personnes sans formation scientifique puissent contribuer à de vrais études scientifiques. C’est tout l’enjeu et aussi le tour de force de la science participative. Considérons par exemple le projet Zooniverse qui est mené par l’association Chicago Wildlife Watch en collaboration avec le zoo de Lincoln Park et le planétarium Adler. Ce projet a pour objectif de comprendre et de préserver les écosystèmes urbains. Les participants photographient la faune et la flore autour de chez eux, apportant ainsi aux chercheurs une masse importante de données qu’ils pourront ensuite analyser et comparer. Ainsi, la seule qualifications nécessaire pour contribuer à ce projet est de savoir se servir d’un ordinateur et d’un appareil photo. Seule une courte formation précisant le type de document attendu est fournie aux participants, de sorte que les données soumises aux chercheurs soient homogènes et exploitables. Il est également intéressant de mentionner que l’on offre aux participants la possibilité de s’impliquer pleinement dans leur projet. En effet, en créant un compte gratuit sur Zooniverse, les participants suivent les progrès réalisés grâce à leurs données et ils peuvent également découvrir d’autres projets auxquels ils pourraient éventuellement contribuer. Cette intégration est très motivante pour les volontaires et représente par ailleurs un outil éducatif très performant.

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Marc Rousset, Simon Ritz, Ryan McInturf

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.