Dans L’Âge des Low Tech, Philippe Bihouix explore la problématique de la finitude des ressources et de la nécessaire transition énergétique qui en découle. Mais loin du catastrophisme ou de la théorie pure, il esquisse les contours d’un mode de vie possible, généralisable et durable dans la sobriété. Un livre passionnant et tonifiant.

Après Quel futur pour les métaux ?, édité en 2010, et le chapitre 4 de l’ouvrage collectif Penser la décroissance, dirigé par Agnès Sinaï, où il invoque déjà la remise à l’honneur de « basses technologies », Philippe Bihouix explore l’ensemble des comportements économiques soutenables dans L’âge des Low tech.

Par « soutenables », il faut entendre à la fois généralisables à toute l’humanité et durables dans le temps au fil des générations. J’ai trouvé dans ce livre une mise en ordre experte de différents problèmes que j’essaie de soulever depuis plusieurs années de colloques en articles. C’est dire mon bonheur et mon soulagement.

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Jean Monestier

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.