Transport à l’international, d’une ville à l’autre, ou en courte distance… De plus en plus de startup proposent aux particuliers de rentabiliser leur déplacements en livrant des objets. Un marché qui émerge face à des acteurs traditionnels trop chers ou peu fiables.

“On a envoyé des cadeaux à nos clients en Tunisie ou au Maroc dans le cadre d’un jeu concours… Rien n’est jamais arrivé là-bas !”. Peut-être qu’Asma Ben Jemaa aurait du utiliser la start-up qu’elle a elle même co-fondé. C’est en effet pour remédier aux problèmes de livraison vers et depuis les pays du Maghreb que cette Tunisienne a imaginé Jwebi.

Le concept ? Puisque les services postaux de beaucoup de pays émergents sont souvent chers, trop longs et surtout peu fiables, cette plateforme met en relation les expéditeurs de colis et les voyageurs pour qu’ils puissent acheminer lettres et objets d’un pays à l’autre. C’est le “Crowdshipping”.

Sur le même thème

Share

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.