Tourné entre le printemps 2012 et le printemps 2014, Le Dernier Continent propose un regard subjectif sur l’expérience politique vécue par les opposants au projet de l’Aéroport Grand-Ouest sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

La ZAD, c’est 2000 hectares de forêts et de prairies appelés « Zone à Défendre » par ceux qui y vivent et « Zone d’Aménagement Différé » par l’État et les promoteurs. Plusieurs centaines de personnes y partagent un quotidien et luttent ensemble « contre l’aéroport et son monde ».

Ils sont d’anciens habitants, des paysans, des sympathisants, des constructeurs, des combattants et des activistes. Ensemble, ils inventent des modes d’organisation collectifs et horizontaux pour dépasser la simple opposition au projet d’aéroport et mettre en place des modes de vie en cohérence avec leurs valeurs.

Au travers des réussites et des impasses, l’expérience politique se réinvente chaque jour. Les militants transforment ainsi la ZAD par leur pratique de l’utopie, et la ZAD les transforme en retour.

Aujourd’hui, les habitants de la zone anti-aéroport mettent en pratique leur désir d’autogestion : ils cultivent la terre, produisent leur énergie, et luttent collectivement contre l’aménagement capitaliste du territoire. Ils essaiment en France et dans le monde, avec la prise d’ampleur des luttes contre les “Grands Projets Inutiles et Imposés”, en solidarité avec les résistances au projet de barrage du Testet, à la ligne LGV Lyon-Turin, etc.

Sur le même thème

Share

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.