Où bosser lorsqu'on démarre son activité sans un sous en poche ? Entre cafés de quartier, bibliothèques et espaces de coworking, retour sur mon expérience de travailleur nomade fauché !

Ca fait un an que je travaille à mon compte. Dès le début de l’aventure, un problème s’est posé : je n’avais pas une thune. En tout cas, pas assez pour payer un loyer parisien, et encore moins une place dans un espace de coworking. J’ai donc cherché à réduire mes charges au maximum, d’abord en squattant chez des amis (merci à eux). Puis, en cherchant un endroit pour travailler et développer mon activité à moindre frais. Pas facile.

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Nicolas Tregan

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.