Étudiants, retraités, artistes, militants associatifs ou politiques, élus de tous bords ou simples citoyens…
Ces nouveaux « communeurs » se sont rassemblés pour poser les jalons d’un mouvement créatif, résolument optimiste et combatif : le mouvement commun.

« Dépasser la logique partisane, réinventer la démocratie, se réapproprier la chose politique,… » : dans une ambiance chaleureuse et sous un format inédit, chacun des participants a pu contribuer à sa manière aux réflexions communes qui ont animé les premiers débats de notre mouvement.

L’aventure du mouvement commun ne fait que commencer. Ce sont aujourd’hui plus de 2000 personnes qui ont signé notre appel. Avec optimisme et détermination, ils partagent l’ambition de penser la France d’après.

Quelques soient leurs parcours, leurs motivations, leurs envies, tous ont émis de nombreuses propositions lors d’ateliers participatifs pour construire ensemble les contours du mouvement commun.

Une Web-télé est mise à la disposition de tous les communeurs. Elle recherchera le cheminement de la conviction et non le match de boxe entre postures, tournera le dos à l’anxiété permanente par un « journal de bonnes nouvelles »

Commentaire Semeoz.info : à noter que ce nouveau mouvement utilise le terme de "commun" sans pour autant déclarer se rattacher directement aux mouvements de "commoners" qui travaillent autour de la notion des "(biens) communs" depuis de nombreuses années déjà.

Sur le même thème

Share

Crédits : cette description peut être tirée pour tout ou partie du site relayé. Merci de vérifier la source avant de l'utiliser.