Une révolution se produit sous nos yeux sans que nous ne prenions encore conscience des bouleversements qu’elle va apporter à notre manière de produire, de consommer, de financer des projets ou, tout simplement, d’apprendre.

Du logement à l’utilisation de la voiture en passant par la musique ou l’épargne, il n’y a pas un seul domaine de notre vie qui échappera au potentiel de nouveautés que cette révolution porte. Elle part dans tellement de directions qu’il paraît difficile de prévoir où elle s’arrêtera et comment elle nous transformera. Cette révolution, c’est l’économie collaborative.

Un modèle en croissance fulgurante

Une récente étude réalisée pour La Poste en France relève qu’un Français sur deux pratique déjà l’économie collaborative (essentiellement la consommation collaborative). Cela recoupe une autre étude récente faite aux Etats-Unis. Plus impressionnant encore, les courbes d’évolution du phénomène (qui feraient plus d’un envieux du côté de l’économie classique) montrent un bon doublement d’échelle à chaque année. Le crowdfunding a soulevé 2,7 milliards de dollars en 2012 et plus de 5 en 2013 ; l’économie collaborative représente une trentaine de milliards en 2013. Ceux qui connaissent l’histoire des grains de riz dont le nombre double sur de case en case sur un échiquier (ou la métaphore du nénuphar) ont compris que très rapidement, cette nouvelle économie va disputer une part non négligeable à l’économie classique (51% des Français pensent que ces pratiques seront amenées à se développer).

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Delphine Masset, Eric Luyckx

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.