Depuis quelques années, la révolution numérique – et la gratuité de l’accès à un certain nombre de services qui l’accompagne – a modifié nos habitudes, nos pratiques et nos représentations dans des domaines aussi variés que le journalisme, le monde de la musique ou l’édition.

Sous l’influence de l’Union européenne (Directive de l’UE du 17 juillet 2012), le gouvernement français soutient un projet de loi numérique prévoyant le libre accès (« open access ») aux publications scientifiques.

Cette proposition a été soutenue par un certain nombre d’acteurs qui souhaitent voir se généraliser l’open access pour tout ou partie des contenus scientifiques. Leurs arguments portent à la fois sur le fait qu’une recherche sur fonds publics doit être rendue accessible à tous gratuitement et que cette accessibilité constituerait un atout pour la visibilité de la recherche française.

Sur le même thème

Share

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.