Il y a quelques jours, nous avons rencontré Pablo Soto. Cet homme de 36 ans est développeur web, mais c’est au troisième étage de la mairie de Madrid qu’il reçoit.

« Tout a changé », dit-il, alors que ses yeux électriques s’arrêtent sur deux belles photographies d’une marée humaine envahissant la Puerta del Sol.

« Je crois que la société évolue. A Madrid, cela fait quatre ans que ça bouge beaucoup. Il y a eu cette chose merveilleuse, cette mobilisation sans aucun parti politique, sans syndicat, sans association, sans organisation traditionnelle.

La société civile s’est organisée seule, par Internet, pour réclamer la démocratie. La démocratie directe, tout de suite. Des centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues ce jour là, le 15 mai 2011. »

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Adrien Ortavent

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.