Vous en avez sûrement entendu parler. Il y a quelques semaines, le célèbre British Museum lançait un grand « help » aux internautes, afin de l’aider à décrypter les inscriptions d’une épée datant de 1825. Cette affaire a mis évidence une autre facette de la consommation collaborative, que nous appelons sciences participatives. Et nous vous invitions à en apprendre davantage à ce sujet.

Les sciences participatives, ça fonctionne comment ?

Le principe des sciences participatives est simple : il consiste à édifier un partenariat entre des citoyens volontaires et une structure ayant des missions scientifiques, dans le but d’observer et étudier un phénomène. Ceci, en suivant un protocole bien défini.

Sur le même thème

Share

Auteur de l'article : Damien

Crédits : cette courte citation est relayée depuis un autre site à titre d'information.